80ès Championnats de France seniors - Nîmes  (30) - 29 avril au 1er mai 2010

source : www.fftt.com

LEGOÛT RÉSISTE... ET CHILA A RACCROCHÉ


Un deuxième mousquetaire, Patrick Chila, a rangé sa raquette aujorud'hui à Nîmes. Un autre grand joueur, Damien Eloi, a aussi été éliminé. Demain au Parnasse Christophe Legoût sera le dernier de la génération dorée à figurer dans le tableau du simple messieurs. Il sera opposé à Abdel-Kader Salifou. L'autre demi-finale mettra aux prises Michel Martinez et Emmanuel Lebesson, le tenant du titre, qui a écarté Adrien Mattenet du podium.

Côté féminin, si la championne de France Li Xue n'a pas été inquiétée, à l'instar de Carole Grundisch, la surprise est venue d'Emmanuelle Lennon qui a gagné son ticket pour les demies en battant Agnès Le Lannic. Elisabeth Gladieux victorieuse d'Audrey Mattenet est aussi assurée d'une médaille.


Standing ovation pour Chila
Il a résisté, délivré des coups dont lui seul a le secret mais cela n'a pas suffi devant la rage vaincre et la puiussance de Salifou. Du haut de ses quatre titres de champion de France, des grandes épopées en club et sous le maillot bleu, Patrick Chila a disputé son denrier match ce soir à Nîmes, sans rendre les armes. Abdel-Kader Salifou a du se bagarrer pour faire plier l'ancien pour finalement s'imposer 4 sets à 1 après deux premiers sets extrêmement disputés. D'abord victorieux de Nicolas Gaudelas puis de Dorin Vasile, Patrick Chila a donc cédé en quarts de finale, sans rien lâcher. Des applaudissements pour le vainqueur avant une longue sanding ovation pour toute la carrière de Patou. "Je suis un compétiteur donc là j'ai encore mon match en tête, notamment la balle haute que je rate à 1/0 - 15-14. Si je mène 2-0, c'est bien parti. Je jouais bien, les jambes allaient aussi, c'est dommage. Je me suis fait plaisir. Mon meilleur souvenir sur les France, c'est ma première victoire en 1998 à Amiens. Sur le dernier point, je me suis dit : "tiens c'est peut-être le dernier". Ca m'a aussi traversé l'esprit à la fin du 4ème set. Abdel a bien joué, il est bien rentré en contre-top et a aussi progressé en revers." Avec déjà une médaille autour du cou, Salifou défiera son coéquipier de double en éuqipe de France, Christophe Legoût. "Je ne l'ai jamais battu, je le respecte et j'ai la chance de souvent passer du temps avec lui. Ce sera un beau match." Et d'être le dernier à avoir battu le grand Patrick Chila ? "Je n'ai pas ressenti de pression car c'était son dernier match. Il a évidemment de l'expérience et son jeu en rotations est délicat pour moi. J'espère qu'il me reste deux matches à disputer... Il y a un mois j'aurais signé tous les jours pour être en demies. Le déclic est venu des tests réalisés chez Lagardère qui ont révélé des résultats très intéressants qui m'ont fait prendre conscience de mon potentiel."

Lebesson et Legoût très solides.. MArtinez en embuscade
En quarts de finale, Emmanuel Lebesson a dominé Adrien Mattenet. Le joueur de Levallois a pris l'ascendant sur son pote en menant rapidement 2 sets à 0. Adrien se relançait en égaisant mais perdait le fil du match pour céder en 6 sets. Lebesson est apparu solide et affûté : il faudra clairement se bagarrer pour l'empêcher de défendre son titre demain soir. Michel Martinez, facile vainqueur de Damien Eloi (4/0), peut être celui-là. Martinez se situe dans la continuité de son excellente saison. Face à Lebesson, il aura l'occasion de se hisser en finale pour effacer le mauvais souvenir de Dinan (2006) quand il fut tout près de remporter le titre suprême. Une couronne que possède déjà Legoût apparu aussi bien concentré sur son objectif : le joueur d'Istres Ouest Provence a battu Romain Lorentz, Mickaël Samouillan puis Brice Olivier en concédant seulement trois sets au total.

Diaw assure le show
Sa qualification obtenue hier constituait déjà un premier exploit. Ibrahima Diaw a récidivé aujourd'hui en seizièmes en s'offrant un beau succès sur Cédric Mirault, au terme d'un match superbe. "C'était un bonus d'être sorti de poule hier. J'ai bien joué sur Xu Gang et cela m'a mis en confiance. Aujoud'hui j'vaias encore un bon feeling et j'étais frais. Sur tous les points importants je me disais "savoure-savoure", ce n'est pas tous les jours que l'on joue un mec comme ça dans un contexte pareil." Le joueur d'Argentan, 17 ans, a subi la loi du champion de France en titre Emmanuel Lebesson, au stade des huitièmes. "J'ai montré que j'avais un niveau de jeu intéressant à deux semaines des France juniors."

Li Xue et Carole Grundich sans soucis
Les têtes de série n°1 et 2 du tableau se sont solidement qualifiées : Carole Grundisch et Li Xue n'ont pas commis de faux-pas et sont logiquement présentes dans le dernier carré. Un niveau que ne se voyait pas atteindre Emmauelle Lennon avant d'arriver à Nîmes. La Bretonne est la surprise de ce tableau féminin. La joueuse de Quimper-Cornouaille a bien exploité un tableau abordable. Elle a battu Anne-Sophie Jean en seizièmes puis au tour suivant Pénélope Saul. Il lui restait à franchir un obstacle et pas des moindres face à Agnès Le Lannic, défenseuse de métier. "Je l'avais déjà battu une fois mais cette année elle m'avait mis 3 à 0, rapporte Emmanuelle Lennon tout sourire après sa victoire 4 sets à 2. "Je n'aurais pas imaginé atteindre les demies. J'ai pris les matches un par un et j'ai bien tiré partie du tableau." Demain face à Carole Grundisch, elle s'attend à un match difficile. "J'ai joué face à elle en double, elle est très solide." La Franc-Comtoise est en effet apparue en excellente condition : elle n'a pas concédé le moindre set de la journée, y compris face à Nathalie Cahoreau en quarts. Cette dernière avait pris sa revanche sur l'an passé, lorsque Aurore Dessaint l'avait battue à Dreux. Elisabeth Gladieux a battu son ex-coéquipière du KB, Sylvie Plaisant avant de réaliser une jolie perf face à Audrey Mattenet. La sociétaire de Joué Lès Tours retrouve le podium après sa médaille de bronze en 2004 à Laval. Quant à Li Xue, elle continue son bonhomme de chemin : un petit set concédé (sur Chung Rheann) pour se hisser en demies, pour sa deuxième participation.

Les juniors filles placées en double
Trois paires championnes de France seront aux prises en demi-finales du double. Les tenants du titre Legoût-Martinez seront opposés à la paire Mirault-Varin. Les champions de France 2006 Jover-Phung disputeront la deuxième demie face à Lebesson et Mattenet sacrés en 2008 à Antibes. Côté féminin, les tenantes du titre ont du céder en quarts. Le Lannic et Gladieux ont été battues par les juniors Gasnier et Levèque qui défieront les expérimentées Grundisch et Plaisant. Une autre paire junior est aussi présente en demies : Abbat et Loeuillette affronteront la paire niortaise Nivelle-Xue.    


Le programme :

Samedi 1er mai :
10h00 à 10h45 : Demi-finales handisports
10h45 à 11h30 : Demi-finales double dames et double messieurs
11h30 à 12h15 : Finale handisports
13h15 à 15h15 : Demi-finales simple dames et simple messieurs
15h15 à 15h45 : Pause - déjeuner
15h45 : Finale double dames
16h30 : Finale double messieurs
17h15 : Finale simple dames
18h15 : Finale simple messieurs


Infos pratiques :


Toutes les infos sur le site internet de l'épreuve : http://www.aspcn.fr/championnat-de-france/

Retransmissions TV : comme chaque année, Sport + sera le diffuseur exclusif des championnats de France avec les moyens de production mis en place par la fédération. Programme des diffusions à venir.

Contact presse et accréditations




Plus d'ACTUALITE

  • All
  • Handis
  • Internationale
  • Jeunes
  • Nationale
  • Reportage
  • Vétérans
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all