Coupons court au suspens, le Pilot Power tient toute ses promesses, et même plus encore!



 

 

 

 

Avis :

Si le nom « Cornilleau » sonne immédiatement tennis de table dans nos petites têtes de pongistes  survoltés, c’est avant tout parce que nous l’avons vu dans nos salles, ornant fièrement les séparations, marqueurs et autres bordures de tables. La réputation de la marque n’est d’ailleurs plus à faire dans ces domaines et jouit d’une image on ne peut plus sérieuse.
Mais Cornilleau a décidé de relever le challenge difficile de s’insérer sur le marché des bois et revêtements, qui plus est, dans une période un peu folle ou tous les fabricants se doivent de proposer LE remplaçant idéal de la colle rapide!
Pas évident…et pourtant il semblerait que les petits gars de chez Cornilleau se soit donné les moyens de leurs ambitions.
Servi par un packaging excellent, et soutenu par -s’il vous plait- Jean-Philippe Gatien en personne, la gamme de revêtement « Pilot » a suscité beaucoup d’attentes.
Pour notre test, nous avons essayé le « Pilot Power », annoncé comme un revêtement tendre (35 degrés) et explosif.
Coupons court au suspens, le Pilot Power tient toute ses promesses, et même plus encore!
En premier lieu, force est de constater qu’on ne nous aura pas menti sur sa rapidité. Le revêtement émet un joli petit son « collé » et permet de développer un jeu très puissant. Il est assurément l’un des revêtements les plus rapides à l’heure actuelle et devra donc être utilisé par des joueurs plutôt expérimentés. Très agréable à utiliser en top spin, à la table comme à mi-distance, il affiche une particularité gênante pour les adversaires :  un rebond bas et fusant lors des grosses accélérations en tops frappés.
La mousse est tendre et énergique, mais associée à un topsheet un peu plus rigide, ce qui confère à l’ensemble des qualités que nous n’attendions pas.
Et si, par conséquent, les sensations de jeu correspondent à un degré de dureté un petit peu plus élevé que les 35 annoncés initialement, le Pilot Power ne s’en trouve que plus efficace.
L’usage premier du Pilot Power sera donc évidemment le top, dans toutes ses variantes, mais il dispose de qualités surprenantes en bloc et frappe à plat. Dans ces domaines de jeu, pour une revêtement dit « tendre », le Pilot Power se revèle très régulier, très linéaire, permettant des coups tout en contrôle comme des contre-attaques violentes.
Dans le jeu court, un temps d’adaptation est nécessaire pour controler hauteur et longueur de balle, mais là encore, le Pilot est tout à fait correct.
L’adhérence est bonne sans être exceptionnelle. Elle provient en grande partie d’un phénomène mécanique, de l’action exercée sur la balle et non directement de la surface du topsheet. L’avantage ici se situera donc au niveau de la durée de vie du revêtement, très bonne.
Les sensations de jeu sont excellentes, la balle pénètre bien le revêtement et cela procure un toucher semblable aux revêtements fraichement collés.
Enfin, Cornilleau a placé son produit à un prix abordable, surtout vis à vis de la concurrence.
Pour un premier jet, Cornilleau nous laisse pantois avec un Pilot Power d’une qualité exceptionnelle. Destiné avant tout aux attaquants amateurs de top spin, dôté d’une rapidité énorme avec de superbes sensations de jeu, il affiche néanmoins une polyvalence suffisante pour être performants dans tous les compartiments du jeu. un « must ».

Pierre M,
Testeur T2T

Plus de Matériel

  • All
  • Insolite
  • Matériel
  • Reportage
  • Test Matériel
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all