CORNILLEAU a été le pionnier dans le développement de raquettes de ping-pong outdoor en matériaux composites (bi-injection) avec le lancement en 2005 de la TACTEO. Fort de cette expertise, nous avons souhaité aller plus loin en rejoignant le programme d’écoconception ECOCHARGES initié par notre partenaire injecteur et l’entreprise ARMOR LUX. Après plusieurs années de développement, CORNILLEAU lance aujourd’hui SOFTBAT, la première raquette éco conçue au monde.

 
Crédit photo Ouest-France

Comment recycler les vêtements ? Armor-lux a trouvé une réponse originale en travaillant avec un fabricant de raquettes de tennis de table. C'est ainsi que la Softbat Cornilleau est née...

Recycler les vêtements usagés

Que faire des vêtements professionnels une fois qu'ils sont usés ? Armor-lux, qui fournit les grandes sociétés nationales comme la Poste et la SNCF, est confronté à ce problème. « Le recyclage de nos produits est un sujet qui nous préoccupe depuis longtemps », reconnaît Michel Guéguen, directeur général de la société quimpéroise. « Jusqu'ici les expériences n'ont jamais été très probantes. » Vendredi matin, une raquette de tennis de table vert pomme à la main, le dirigeant affiche un sourire convaincu. « Cette fois, nous avons trouvé une solution intéressante. Grâce à une collaboration entre trois partenaires, nos tissus recyclés sont à l'origine de la nouvelle raquette de tennis de table Softbat fabriquée en France par Cornilleau. » Une initiative qui ne peut que satisfaire les clients professionnels d'Armor-lux, exigeants sur les critères de développement durable.

Trois ans de recherche

Le produit ne s'est pas fait du jour au lendemain. « Nous avons commencé à travailler sur ce projet en 2014. À ce moment, il s'agissait de trouver la solution technique pour faire entrer des fibres textiles dans la composition d'une matière plastique », rapporte Michel Guéguen. Plastigray, un spécialiste de l'injection plastique qui travaille surtout pour l'automobile, collabore avec un spécialiste de la formulation (Mapea). Après trois années de recherche et développement, il a été possible de produire un mélange utilisable en plasturgie. Le produit existait. Restait à lui trouver une utilisation pertinente.

50 000 raquettes

Le Dijonnais Plastigray, qui dispose d'un atelier en Ille-et-Vilaine, propose ce mélange à Cornilleau, fabricant français de matériel pour le tennis de table implanté en Picardie. Cornilleau est connu pour ses tables de ping-pong (100 000 par an). Le spécialiste fabrique aussi une gamme complète de raquettes. L'idée d'une raquette de loisirs résistante à la pluie et au soleil séduit. « La raquette composite Softbat est solide, elle est fabriquée en France au même coût qu'en Asie, son prix de vente est bas (une dizaine d'euros) », résume François Robert, directeur commercial de Cornilleau. À la fin de cette année, 50 000 raquettes de ce type auront été produites par Plastigray selon un design pensé par Cornilleau. Si la Softbat est solide, « l'adjonction de fibres textiles lui donne un peu de souplesse, ce qui est idéal », complète Thierry Savin, ingénieur recherche et développement chez Plastigray. Ce qui s'appelle un jeu gagnant.

Source : Ouest-France

Plus d'ACTUALITE

  • All
  • Handis
  • Internationale
  • Jeunes
  • Nationale
  • Reportage
  • Vétérans
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all