La Coupe du Monde par équipes 2018 s’est conclue ce week-end à Londres sur un triomphe de la Chine : chez les messieurs comme les dames, les Chinois se sont imposés sans concéder la moindre partie à leurs adversaires. Impressionnant. Côté tricolore, les messieurs se sont montrés à la hauteur de l’évènement en atteignant les quarts de finale, seulement battus de peu par la Corée du Sud.

La compétition a été organisée à Londres (Angleterre) du 22 au 25 février. Classée au 5ème rang des nations dans la hiérarchie mondiale, et grâce à son quart de finale lors des derniers championnats du Monde, l’équipe de France masculine était qualifiée pour l’épreuve.

Les résultats de la Coupe du Monde par équipes Messieurs

  1. Chine
  2. Japon
  3. Angleterre
    Corée du Sud

Les résultats de la Coupe du Monde par équipes Dames 

  1. Chine
  2. Japon
  3. Corée du Nord
    Hong Kong

Replay vidéo (playlist Youtube)

Le parcourt de l’équipe de France

La Chine un ton au-dessus

En s’inclinant pour leur entrée en lice face à une redoutable équipe de Chine (3-0), les hommes de Patrick Chilla débutent la Coupe du Monde par équipes 2018 par une défaite aussi logique que prévisible.

La Suède dans le viseur

Le premier match opposait  la paire française Lebesson/Cassin à Ma/Xin. Le premier set voit une très large domination Chinoise. La paire asiatique inflige un 8-0 dans les premières minutes, pour remporter le premier set 11 à 4. Les chinois marient vitesse et agressivité pour étouffer la paire française. Dans la deuxième manche, MA Long et XU Xin continuent sur le même rythme et assoient leur domination sur la paire (11-4). Incapables de renverser la tendance, Emmanuel LEBESSON et Alexandre CASSIN cèdent également dans la troisième manche (11-5) et s’inclinent 3 à 0.

« Les Chinois sont monstrueux et il n’y a rien à dire. On a fait pas fait un mauvais match et c’est ça le pire. Ils sont très bien préparés. Ils reviennent à leur meilleur niveau. On sent qu’en 2018, ils sont repartis et je pense qu’ils seront imbattables sur ce tournoi. » affirme Emmanuel Lebesson.

Face au numéro 2 mondial Fan Zhendong, Quentin Robinot avait à cœur de redonner espoir à l’équipe de France. En s’inclinant mais en faisant une première manche très solide (11-9), Robinot fait preuve d’une très grande détermination et accroche la crème du tennis de table mondiale. Dans le second set, le parisien enchaine les coups gagnants et fait douter Zhendong. A l’image d’un remarquable enchainement à 9-10, le français affiche une grande solidarité et recolle à 10-10. Malgré une très bonne volonté, le pongiste français s’incline 14-12 dans la seconde manche. Dans la troisième et dernière reprise Fan Zhendong multiplie les coups gagnants et ne laisse aucune chance au champion de France junior 2011 (11-3).

Après son deuxième match de la journée, le visage d’Emmanuel Lebesson en disait long sur le niveau de MA Long, 7ème au classement ITTF. Même si Lebesson peut compter sur un bon jeu de service, le chinois de 29 ans enchaîne les coups gagnants et remporte facilement les deux premières manches 11-5 et 11-6. Dans le troisième set, Lebesson varie ses coups et utilise son service pour accrocher l’ancien numéro 1 mondial. Le Français tente un baroud d’honneur mais rien n’y fait, MA Long est beaucoup trop réaliste et offre à la Chine le troisième point synonyme de victoire.

Logiquement tombés contre une équipe de Chine hors de portée, les hommes de Patrick Chila ont désormais le regard tourné vers le vrai objectif de cette poule A : la Suède. Une victoire demain à partir de 13h enverrait les Bleus en quarts de finale de la Coupe du Monde par équipes 2018.

Emmanuel Lebesson : « Demain ça sera un match très difficile aussi mais je pense qu’on a les possibilités de faire quelque chose. C’est une équipe qui est dure à manœuvrer mais je pense qu’on est capable de faire un très bon match et pourquoi pas d’aller chercher la victoire. »

France – Chine : 0-3

E. LEBESSON / A.CASSIN – L. MA / X. XU : 0/3 (4-11; 4-11; 5-11)
Quentin ROBINOT – FAN Zhendong : 0/3 (9/11, 12/14; 3/11)
Emmanuel LEBESSON – MA Long : 0/3 (5/11; 6/11; 8/11)

De Londres, Jean Verdon

Les Bleus filent en quarts !

L’équipe de France masculine s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du Monde par équipes en s’imposant 3-2 contre la Suède pour leur deuxième match de poule.

Emmanuel Lebesson guide les Bleus

La paire française Lebesson/Cassin débute sa première rencontre sur les chapeaux de roue. Opposés à  la paire Gerell/Kallberg, les Bleus rentrent très vite dans la rencontre. Solidaires et appliqués, les Tricolores mettent du rythme dans le premier set et imposent clairement leur style de jeu (11-4). Malgré une seconde manche perdue (8-11), Lebesson et Cassin musclent leur jeu et font parler toute leur dextérité pour étouffer les suédois dans la troisième manche (11-4). Avec une maitrise certaine, les bleus sont appliqués et dominent les débats. Du haut de ses 19 ans, Cassin prend de belles initiatives et enchaînent trois coups gagnants dans la quatrième et dernière manche, synonyme de victoire (11-3).

Avec un esprit beaucoup plus combatif que son opposant français, le suédois Kristian Karlson, réussit très vite à mettre les compteurs à zéro, en s’imposant 3 sets à 1. Malgré la belle performance d’hier face au numéro 2 mondial, Robinot est contraint de s’incliner une nouvelle fois et fait douter le clan tricolore.  (9-11; 11/5; 9/11; 8/11)

Cassin se tournant, poing fermé, vers ses coéquipiers montrant toute sa détermination, dès lors, rien ne pouvait lui échapper. Il entame ainsi le premier set avec beaucoup d’assurance et se met rapidement en sécurité. Dans la première manche, ce dernier exploite toutes les opportunités que Källberg lui donne, faisant preuve de beaucoup de maturité (11-7). Malgré un deuxième set perdu à l’arraché (9-11), le français continue de harceler son adversaire en alternant services courts et longs et prend le troisième set (11-5). Le français joue là ou ça fait mal et fait preuve de beaucoup d’intelligence notamment à la quatrième reprise (11-5). La France reprend l’avantage (2-1).

« On m’a mis sur un match hyper important. C’est la première fois que je rentre et j’ai super bien joué. Avec beaucoup de pression le match pouvait facilement tourner et j’ai réussi a élever mon niveau de jeu. » Alexandre CASSIN

Après avoir perdu contre Karlsson, Quentin Robinot enchaîne son deuxième match de la journée et reste toujours un peu fébrile. Même si le triple champion de France en double remporte la première manche (11-9), il doute et fait beaucoup de fautes directs. Robinot subit le jeu de son adversaire et laisse rapidement filer le match. À l’image d’un agacement dans le dernier set, le français perd les nerfs et laisse la Suède revenir à 2-2. (11/9; 5/11; 9/11; 7/11)

En rejoignant l’aire de jeu, Lebesson n’avait pas droit à l’erreur et le voilà qui entre dans le match de la plus belle des manières: il prend vite les reines de la rencontre et fait parler toute son expérience. Auteur d’une première manche sérieuse (11-5), le joueur français enfonce le clou dans la deuxième reprise (11-3) et se donne ainsi un petit matelas d’aisance. Avec un brio sans pareil dans ses coups droits, le tricolore malmène son adversaire et parvient ainsi à faire couler le navire Suédois.

France – Suède : 3-2

Lebesson/Cassin – Gerell/Kallberg : 3-1 (11/4; 8/11; 11/4; 11/3)
Quentin Robinot – Kristian Karlsson : 1-3 (9/11; 11/5; 9/11; 8/11)
Alexandre Cassin – Anton Källberg : 3-1 (11/7; 8/11; 11/5;11/5)
Quentin Robinot – Par Gerell : 1-3 (11/9; 5/11; 9/11; 7/11)
Emmanuel Lebesson – Kristian Karlsson : 3-0 (11/5; 11/3; 11/7)

De Londres, Jean Verdon

Le programme de la poule A

France – Chine : 0-3
Chine – Suède : 3-0
France – Suède : 3-2

La France frôle l’exploit

Au terme d’une rencontre particulièrement disputée, l’équipe de France masculine s’incline en quarts de finale de la Coupe du Monde contre la Corée du Sud. Les Tricolores, qui ont montré une belle solidarité pendant ces deux jours, sortent de la compétition la tête haute.

Les Bleus font jeu égal avec la Corée

D’entrée de jeu, la paire coréenne fonctionne à merveille et fait douter Lebesson et Cassin. Jeong Sangeun et Jeoung Youngsik se combinent à la perfection et ne laissent aucune chance au couple français. Bien que ces derniers concilient vitesse et technique pour remporter la première manche 11/8, la situation se gâte au deuxième set. Tout au début de celui ci, les français n’hésitent pas à échanger quelques mots pour se mettre d’accord sur la stratégie à venir mais rien n’y fait, les coréens accélèrent et mènent 2 à 0 (8/11 et 9/11). Dans la troisième manche, le couple tricolore s’accroche et tente le tout pour le tout. Avec un tennis de table beaucoup plus réaliste, les français déjouent les assauts asiatiques et recollent à 2-1 (11/8). Malgré une dernière manche sérieuse et appliquée des français, Jeong et Jeoung sont impériaux à la finition et ne commettent aucune faute. Les deux pongistes français sont contraints de s’imposer 3 jeux à 1. (8/11; 9/11; 11/8; 8/11)

Pour sa quatrième rencontre en deux jours, on ne peut pas dire que Robinot n’a pas donné tout ce qu’il avait dans le ventre. Le français de 25 ans ose et n’a pas peur de se confronter cette fois ci au coréen Lee Sangsu, 15ème joueur mondial. Robinot  effectue une première manche parfaite en s’imposant 11 à 2. Il garde le même élan dans le deuxième set et fait trembler le N°1 coréen (12-10). Même si l’asiatique ne lâche pas prise et n’ai pas loin d’arracher la troisième manche, Robinot sort le grand jeu et bat Lee Sangsu 3 sets à rien.

(11/2; 12/10; 11/9)

Le troisième match opposait Alexandre Cassin à Jeoung Youngsik. Moins opportuniste que face à la Suède, le jeune français commet beaucoup de fautes en début de rencontre et laisse facilement filler la première manche (5/11). Juste avant le début de la deuxième reprise, Cassin reçoit de précieux conseils de la part de Patrick Chila et temporise son jeu. Coaching gagnant, le français remporte le second set 11 à 7. La troisième manche  est très disputée mais voit une domination Coréenne. Même si Cassin laisse l’asiatique prendre l’avantage (2-1), le jeune tricolore ne baisse pas les bras et remporte le quatrième set, synonyme de manche décisive (11-8). Le coréen fait parler ses 26 ans d’expérience et joue un tennis de table de très haut niveau. Le français subit et a du mal à trouver la faille asiatique. Il est obligé de s’incliner trois jeux à deux (5/11; 11/7; 7/11; 11/8 ;4/11).

« J’ai essayé de me lâcher et à 2-2 c’était vraiment du 50/50. C’est une réelle déception parce qu’il y avait la place de gagner. » affirme Alexandre Cassin.

En enfilant son maillot bleu pour une énième fois, Lebesson avait encore une énorme pression sur les épaules. Même si « Manu » fait preuve de beaucoup de maturité en début de rencontre, il laisse Lee Sangsu prendre l’avantage dans la première manche (9/11).L’ainé de l’équipe de France s’appuie sur son jeu de jambe et sur sa régularité au service pour prendre le deuxième et troisième set (11/5; 11/8). L’asiatique reste la tête froide et réussi néanmoins à aller chercher une cinquième et dernière manche (4/11). « La tournante » fait preuve d’un gros caractère et arrache la victoire. (9/11; 11:5; 11/8; 4/11; 11/6)

Même en y mettant tout la volonté du monde, il était très dur pour Robinot de se confronter à Sangeun Jeong. Le français n’arrive pas a rentrer dans son match, pourtant décisif, et voit le coréen s’envoler. Robinot manque d’assurance et de réalisme et laisse filer les deux premières manches 7/11 et 6/11. Le coréen inflige un 8-0 à son adversaire et conclut le set 11 à 2. Au bout du suspense, Jeong bat Robinot trois set à zéro et permet à la Corée de rejoindre le Japon, l’Angleterre et la Chine en demi-finale.

« Une défaite difficile à digérer parce qu’on a quand même fait trembler la Corée. C’est le sport de haut niveau et il faut relativiser car c’est une très belle compétition et il ne faut pas oublier que Simon Gauzy n’était pas parmi nous. » Patrick Chila

« Pour progresser à l’avenir, il va falloir qu’on garde notre physique et notre concentration. J’ai senti les joueurs un peu fatigué vers la fin » Patrick Chila

France – Corée du Sud : 2-3

Cassin/Lebesson – Jeoung/Jeong : 1-3 (9/11; 8/11; 11/8; 8/11)
Quentin Robinot – Lee Sangsu : 3-0 (11/2; 12/10; 11/9)
Alexandre Cassin – Jeoung Youngsik : 2-3 (5/11; 11/7; 7/11; 11/8 ;4/11)
Emmanuel Lebesson – Lee Sangsu : 3-2 (9/11; 11:5; 11/8; 4/11; 11/6)
Quentin Robinot – Jeong Sangeun : 0-3 (7/11; 6/11; 2/11)

De Londres, Jean Verdon

Les nations qualifiées

Messieurs

No. TEAM NAME CODE PLAYER 1 PLAYER 2 PLAYER 3 PLAYER 4 PLAYER 5 COACH WTR FEB 18
501 1 AUSTRALIA AUS POWELL David TOWNSEND Kane HU Heming     CLARKE Brett
502 2 BRAZIL BRA CALDERANO Hugo TSUBOI Gustavo JOUTI Eric MONTEIRO Thiago   ARMAS Francisco
503 3 CHINA CHN FAN Zhendong LIN Gaoyuan XU Xin MA Long YU Ziyang LU Guozheng
504 4 EGYPT EGY ASSAR Omar EL-BEIALI Mohamed SALEH Ahmed LASHIN El-Sayed   ASHOUR Maged
505 5 ENGLAND ENG DRINKHALL Paul PITCHFORD Liam WALKER Samuel MCBEATH David JARVIS Tom SJOBERG Marcus
506 6 FRANCE FRA GAUZY Simon LEBESSON Emmanuel ROBINOT Quentin ROBINOT Alexandre CASSIN Alexandre CHILA Patrick
507 7 GERMANY GER OVTCHAROV Dimitrij BOLL Timo FILUS Ruwen STEGER Bastian DUDA Benedikt ROSSKOPF Joerg
508 8 HONG KONG HKG WONG Chun Ting JIANG Tianyi HO Kwan Kit LAM Siu Hang NG Pak Nam CHAN Kong Wah
509 9 JAPAN JPN NIWA Koki HARIMOTO Tomokazu OSHIMA Yuya UEDA Jin   KURASHIMA Yosuke
510 10 KOREA REPUBLIC KOR LEE Sangsu JEONG Sangeun LIM Jonghoon JEOUNG Youngsik   KIM Taeksoo
511 11 SWEDEN SWE KARLSSON Kristian KARLSSON Mattias KALLBERG Anton GERELL Par   CARLSSON Ulf
512 12 USA USA JHA Kanak ALGUETTI Adar FENG Yijun     FETH Stefan

 Dames 

  WOMEN’S TEAM – ENTRY LIST
No.   TEAM NAME CODE PLAYER 1 PLAYER 2 PLAYER 3 PLAYER 4 PLAYER 5 COACH WTR FEB 18
601 1 AUSTRALIA AUS LAY Jian Fang TAPPER Melissa MIAO Miao     MIAO Miao  
602 2 BRAZIL BRA KUMAHARA Caroline TAKAHASHI Bruna GUI Lin     YASUDA Lincon  
603 3 CHINA CHN ZHU Yuling WANG Manyu CHEN Xingtong DING Ning LIU Shiwen LI Sun  
604 4 EGYPT EGY MESHREF Dina HELMY Yousra ABDEL-AZIZ Farah NASSER Galila   ZHAN Chaoling  
605 5 ENGLAND ENG HO Tin-Tin TSAPTSINOS Maria PAYET Denise SIBLEY Kelly BARDSLEY Charlotte GUSTAFSON Marcus  
606 6 HONG KONG CHINA HKG DOO Hoi Kem LEE Ho Ching SOO Wai Yam Minnie NG Wing Nam MAK Tze Wing ZHANG Rui  
607 7 JAPAN JPN ISHIKAWA Kasumi ITO Mima HIRANO Miu HAYATA Hina   BABA Mika  
608 8 DPR KOREA PRK KIM Song I CHOE Hyon Hwa (1992) CHA Hyo Sim KIM Nam Hae   KIM Jin Myong  
609 9 ROMANIA ROU SAMARA Elizabeta SZOCS Bernadette DIACONU Adina MONTEIRO DODEAN Daniela   FILIMON Viorel  
610 10 SINGAPORE SIN FENG Tianwei YU Mengyu ZHANG Wanling YEE Herng Hwee   HAO An Lin  
611 11 CHINESE TAIPEI TPE CHENG I-Ching CHEN Szu-Yu CHENG Hsien-Tzu LIU Hsing-Yin LIN Chia-Hui ZHENG Jia-Qi  
612 12 USA USA ZHANG Lily WU Yue WANG Amy     FETH Stefan  

Toutes les photos de la Coupe du Monde (Flickr ITTF)