Le rideau est tombé sur le premier acte des 85èmes championnats de France seniors. Dans une Davo Pévèle Arena largement garnie par le public nordiste, les matchs se sont enchaînés à Orchies. La plus grosse surprise du jour est l’oeuvre du jeune joueur de Boulogne-Billancourt, Hugo Batocchi, tombeur d’Enzo Angles, tête de série n°1 des qualifications. L’intensité devrait encore monter d’un cran demain avec le début des tableaux à élimination directe en simple, synonyme d’entrée en lice des têtes de série.

 Résultats en direct des Championnats de France 2015

84ème CHAMPIONNAT de FRANCE Seniors les 27, 28 février et 1er mars 2015, dans le PUBECO-ARENA PEVELE à ORCHIES.
Powered by Dailymotion

Playlist Youtube des Championnats de France 2015 :

Palmarès des Championnats de France 2015

Simple Messieurs – Adrien Mattenet

Adrien Mattenet : une première au bout du suspense

Comme un symbole, Adrien Mattenet a enfin décroché une couronne nationale qui lui échappait depuis tant d’années, quelques semaines seulement après avoir cédé sa place de n°1 français au classement mondial à Simon Gauzy. Une victoire arrachée aux dépens de Stéphane Ouaiche, champion de France en titre, après une bataille épique qui permet à Adrien Mattenet d’assurer sa place aux championnats du monde en Chine. Si le Villeneuvois Stéphane Ouaiche a cédé son titre, il confirme son extraordinaire parcours accompli l’an dernier au Vendéspace. A coup sûr, Stéphane Ouaiche s’est installé durablement dans le paysage pongiste tricolore.

1. Adrien Mattenet
2. Stéphane Ouaiche
3. Thomas Le Breton et Emmanuel Lebesson

Adrien Mattenet, champion de France 2015 : « C’est difficile de décrire ce que je ressens. C’est tellement de travail, de sacrifices tous les jours quand ça ne va pas forcément dans le bon sens. J’ai toujours pu compter sur le soutien de ma famille, je lis le soutien dans leurs yeux, ça va bien au-delà d’une victoire. J’ai également une grosse pensée pour Admir Duranspahic.

Stéphane Ouaiche, finaliste : « C’est la défaite la plus dure à encaisser de ma vie mais c’est comme ça. J’ai eu plusieurs balles de matchs sans pouvoir en convertir une. Avec le recul, deux médailles d’argent ce n’est pas si mal (il est également vice champion de France 2015 en double avec Damien Eloi). Même si je ne suis pas le meilleur joueur français, je fais partie des 4-5 meilleurs. »

Simples Dames – Yuan Jia Nan

Chez les dames, la Poitevine Yuan Jia Nan a signé un retour fracassant en s’adjugeant le titre pour la 2ème fois de sa carrière. Un sacre d’une logique implacable tant la jeune femme a dominé son sujet jusqu’en finale, seulement bousculée par Carole Grundisch. Devant une concurrence toujours plus forte, l’internationale française du Kremlin-Bicêtre s’est parée d’une belle médaille d’argent.

1. Yuan Jia Nan
2. Carole Grundisch
3. Li Xue et Yang Xiao Xin

Yuan Jia Nan, championne de France 2015 : « Je suis vraiment très contente, non seulement d’avoir gagné mais aussi d’avoir retrouvé un bon niveau de jeu. Le match contre Carole Grundisch a été difficile pour moi, je pense que si j’avais perdu le 5ème set, je n’aurais pas pu revenir »

Carole Grundisch, finaliste : « Pour le moment, c’est la déception qui prédomine forcément. J’ai prouvé que je pouvais rivaliser avec toutes ces filles qui sont fortes en atteignant la finale. Je reviendrai pour cette fois-ci décrocher un 5ème titre. »

 Doubles Dames – Grundisch et Li Xue

Carole Grundisch et Li Xue, associées en double dames, remportent ensemble leur 1er titre de double dames aux dépens de la paire Stéphanie Loeuillette – Emmanuelle Lennon.

 Doubles Dames – Romain Lorentz et Brice Ollivier

Après une finale perdue l’an dernier, Romain Lorentz et Brice Ollivier ont franchi la dernière marche vers le titre en dominant le double Damien Eloi – Stéphane Ouaiche.Retour sur la 1ère journée des Championnats de France

Stéphane Ouaiche : «Je ne regrette pas ma décision»

La Dépêche a interviewé Stéphane Ouaiche suite au point litigieux qui aurait pu le sacrer Champion de France ! La médaille du Fair Play revient à Stéphane Ouaiche ! Quel Champion ! 

Le petit lutin du Ping Pong Club Villeneuvois (PPCV) a bien failli décrocher la Lune dimanche, ratant d’un cheveu le titre face à Adrien Mattenet. C’est depuis la Belgique qu’il est revenu, hier, sur son superbe week-end dans le Nord.

Avec un peu de recul, quel bilan dressez-vous de ces championnats de France à Orchies ?

Avec deux médailles d’argent, le bilan est positif. En double, c’était la première fois que j’évoluais avec Damien Elloi et cela s’est plutôt bien passé. En simple, je me suis battu pour défendre mon titre. Face à Adrien Mattenet, que je connaissais très bien, j’ai manqué un peu de réussite en finale.

Pourquoi avoir remis un point à 13-12 alors que les arbitres n’avaient rien vu ?

Non, avec Adrien, nous avions vu tous les deux que la balle avait rebondi sur le rebord de la table. Je ne regrette donc pas ma décision, même si j’ai perdu par la suite. Je ne pouvais pas gagner »

Ce fameux point !

Tous les supporters villeneuvois revenaient hier sur ce fameux point lors du sixième set, alors que Stéphane Ouaiche menait 13 à 12 et pouvait ramener un deuxième titre consécutif sur les bords du Lot. Mattenet avait-il gratté ou pas ? «Honnêtement oui», reconnaissait sportivement ce petit prodige du tennis de table français. «J’ai revu plusieurs fois le ralenti et franchement cela ne saute pas aux yeux», regrettait «Pedro» Martinez, dirigeant au PPCV. Alors à vous de juger, serait-on tenté d’écrire ? Une chose est sûre, cette 85e finale du championnat de France qui a tenu en haleine tous les spectateurs et les téléspectateurs (elle était retransmise en direct sur «Ma Chaîne Sport») a été certainement l’une des plus longues avec une heure et quinze minutes de grosse bagarre et de suspense intenable. Après un ultime set interminable (18-16), la pièce n’est pas tombée du côté de Stéphane. Mais le vice-champion de France aura d’autres occasions de glaner des titres.
Lire l’article complet

Stéphane Ouaiche est sorti grandi des championnats de France à Orchies avec 2 belles médailles d'argent./Photo DDM. N. Dum.

Retour sur la 2ème journée des Championnats de France : 

Thomas Le Breton enflamme Orchies !

Plus de 3500 spectateurs, du jamais vu pour des Championnats de France, ont acclamé la performance de Thomas Le Breton qualificatif pour les 1/2 finales !

Les déclarations :

Thomas Le Breton : « C’est vraiment incroyable ce qu’il m’arrive. Aujourd’hui, tout est allé dans mon sens, je n’ai jamais vu un public comme ça. Avec deux médailles assurées, ce n’est que du bonheur ! »

Carole Grundisch : « Ca faisait deux ans que mon parcours s’arrêtait en demi-finales, je suis très satisfaite d’avoir franchi le cap. Maintenant, il n’y a qu’une chose qui compte : la médaille d’or. Il y a plusieurs surprises, je suis contente d’être passée à travers les mailles du filet. »

Simon Gauzy : « Je suis extrêmement déçu, je n’ai jamais réussi à entrer dans mon match. Je ne suis pas parvenu à m’adapter à la salle même si ce n’est pas une excuse. »

Adrien Mattenet : « Pour le moment tout se passe bien, la médaille est assurée. Je me sens plutôt bien tactiquement, et j’arrive à sortir les coups qu’il faut dans les moments importants. Ça fait un moment que je n’ai pas joué contre Emmanuel, c’est toujours compliqué de jouer contre un ami mais c’est la loi du ping. »

Emmanuel Lebesson : « Je suis très satisfait de mon match contre Christophe Legoût, il m’avait battu en demi-finales l’an dernier, c’est une petite revanche. C’était une grosse journée mais j’ai su répondre présent. »

Les perfs’ du jour : Thomas Le Breton et Alexandre Robinot

Thomas Le Breton et Alexandre Robinot ont été les deux grands animateurs de cette journée à Orchies. Alexandre Robinot a d’abord réussi l’exploit de battre Simon Gauzy avant de tomber contre le héros local : Thomas Le Breton. Mené 3 manches à 0, le joueur du CTT Bruille a renversé la vapeur et enflammé la Davo Pévèle Arena pour signer une superbe victoire. Il sera au rendez-vous des demi-finales.

 
Alexandre Robinot se défait de Simon Gauzy !


Thomas Le Breton, dans le dernier carré !

Retour sur la 1ère journée des Championnats de France

La perf’ du jour : Hugo Batocchi 

Décidemment, il ne fait pas bon jouer contre Hugo Batocchi aux championnats de France. Sorti de poule à la surprise générale en battant notamment Michel Martinez l’an dernier, le pensionnaire de l’AC Boulogne Billancourt s’est cette fois offert une victoire de prestige contre Enzo Angles. Un succès qui lui permet d’être au rendez-vous des 16èmes de finale.

Le chiffre du jour : 2500

Traditionnellement jour le plus calme du week-end, cette journée du vendredi a déplacé le public nordiste. Au final, ce sont plus de 2500 spectateurs qui se sont retrouvés dans la Davo Pévèle Arena aujourd’hui. Une superbe ambiance qui lance parfaitement ces 85èmes championnats de France !

 

La décla’ du jour

Thomas Le Breton, vainqueur de sa poule après avoir sauvé deux balles matchs contre Pierre-Alexandre Chauvin : « J’avais dit que j’aurai besoin du public nordiste pour briller ici, ils ont répondu présent, j’en avais besoin. C’était un match difficile mais le principal est assuré. La tête est là, les jambes sont là, on verra comment ça se passera demain. »

Liste définitive des joueurs engagés pour les Championnats de France 2015