En ce temps de confinement, je vous propose un voyage ! Vous allez revivre le périple pongiste de Clément Giardot !

Un voyage insolite ! Hors du commun !
Voici son histoire…

J’ai beaucoup joué au tennis de table en club entre l’âge de 10 et 20 ans, ensuite j’ai arrêté à cause des études.

2013, l’année déclic !

Quelques années plus tard, en 2013, je vois passer sur internet une information concernant le Pongress (le congrès international du ping-pong festif à Bristol). Je décide d’y aller, ce que je ne savais pas c’était que ce festival d’une semaine était organisé de manière totalement bénévole par des passionnés. Je fais notamment la connaissance de Nix qui m’héberge et pour qui le ping-pong est vraiment une part importante de sa vie. Elle a fondé le groupe Kings of Ping qui organise des fêtes ping-pong où les participants sont toujours habillés avec des tenues extravagantes. Nix a inventé le concept de « bling pong« , le ping-pong sauce bling-bling. C’est très british comme délire mais ça m’a motivé à aller rencontrer les autres protagonistes d’un ping-pong alternatif en Europe.

Le voyage peut commencer !

Je suis allé à Paris, Londres, Berlin, Moscou, Oslo, Vienne, Copenhague… Je suis allé aussi en Estonie, à Tallinn pour voir les tables de l’initiative artistique Pinksiklubi qui sont très originales, leur décoration s’inspire du street art. Une fois sur place, j’apprends qu’il y a un festival de musique dans une petite ville à deux heures au sud. C’était l’occasion de bouger un peu, en fait les groupes de musique n’étaient pas top, mais des habitants avaient organisé un tournoi de ping-pong dans la rue, sur des vieilles tables. Je participe et je passe petit à petit les tours. Il fallait jouer avec le vent et aussi des raquettes rudimentaires. Je me retrouve en finale, la partie est accrochée mais j’arrive à gagner et je remporte 3 bières.

Un livre : Ping Pong Social Club 

J’ai ensuite décidé de compiler toutes ces rencontres et expériences effectuées aux quatre coins de l’Europe dans un petit livre. Un peu dans l’esprit du ping-pong alternatif que j’ai rencontré, j’ai voulu avec un ami graphiste créer ce livre nous-même de A à Z, sans passer par les circuits traditionnels. C’est pourquoi j’ai lancé une campagne de financement participatif mi-mars pour recueillir suffisamment de commandes pour l’imprimer: https://www.ulule.com/ping-pong-social-club.

 

Clément Giardot

Vous êtes prêt ? Alors c’est partie pour un voyage insolite…