Nous avons interviewé Yannick FAVEUR, Président du Club de Mans Sarthe Tennis de Table.

Pouvez-vous présenter votre club ?

Le Mans Sarthe Tennis de Table a été créé le 1er juillet 2017 par la fusion des deux principaux clubs de tennis de table du Mans et de la Sarthe : l’ASL et l’ASGM. Avec presque 300 licenciés, Le Mans Sarthe TT est le 2ème club de tennis de table de la région Pays de la Loire.

Composée de 15 bénévoles dont 2 femmes, l’équipe dirigeante du club, a construit dès sa création un projet associatif et sportif ambitieux avec pour objectif de :

  • faire la promotion du tennis de table auprès de tous les publics : création d’un créneau Mini-Ping 4-7 ans en septembre 2019, partenariat avec les écoles, créneaux loisirs et vétérans…
  • assurer la détection et la formation des jeunes vers le haut niveau. C’est dans ce cadre que Le Mans Sarthe TT a créé dès septembre 2018 son centre d’entraînement avec une section sportive en horaires aménagés au collège.
  • mener un projet sportif dédié aux féminines : faire découvrir le tennis de table au public féminin. En Championnat par équipes, l’objectif est la montée en N1 lors de la saison 2020-21 (c’était l’objectif de cette année, repoussée pour cause de phase blanche liée à la crise sanitaire).

Preuve de réussite dans la réalisation de son projet, le club détient 8 labels de la FFTT dont obtenus récemment : Ping 4-7 ans, Ping au Féminin et Loisir Ping.

Qui sont les entraîneurs de votre club de tennis de table ? 

Le club emploie deux entraîneurs à temps plein, Olivier Despert (qui était l’entraîneur de l’ASL) et Jérôme Surand (qui était celui de l’ASGM), qui sont secondés par 2 volontaires en service civique. Un troisième éducateur viendra renforcer l’équipe à compter de septembre pour proposer de nouvelles activités.

Notre préoccupation est de conserver nos deux éducateurs sportifs à temps plein afin de proposer des entraînements de qualité pour tous les publics du loisir à la compétition de haut niveau. Ils peuvent s’appuyer sur des bénévoles qui aident à l’entraînement (relanceurs) et assurent le coaching en compétition.

Olivier Despert : Entraîneur titulaire du DEJEPS, Olivier DESPERT est salarié à temps plein depuis 1996. Son parcours sportif à titre personnel est éloquent : 19 podiums aux championnats de France dont 8 titres de champion de France. Reconnu par la profession comme l’un des entraîneurs les plus titrés de la Ligue des Pays de la Loire, son palmarès est impressionnant ! De nombreux joueurs évoluant aujourd’hui à haut niveau, tels que Laura Gasnier (équipe de France), Damien Pottier, Damien Letourneur (équipe 1 Messieurs) ont été entraînés par Olivier Despert. Parmi les joueurs qui sont passés entre ses mains, une bonne trentaine d’entre eux ont participé à des phases finales de Championnats de France en individuel ou par équipe.

Jérôme Surand : Entraîneur titulaire du DEJEPS, salarié à temps plein depuis 2005, Jérôme Surand a démarré le tennis de table à l’âge de 8 ans pour devenir entraîneur professionnel dans le club qui l’a formé. Désigné « Meilleur coach des féminines de l’année 2016 », Jérôme Surand a formé Clara Beaudron dès ses premiers coups de raquette pour l’amener au plus haut niveau, avec le titre de Championne de France Benjamines en simple et en double en 2016.

Quelles sont vos ambitions?

Dès sa création, Le Mans Sarthe Tennis de Table a posé les bases de ses ambitions sportives et associatives au travers de son slogan articulé autour de 3 axes complémentaires.

  • Plaisir : un club accueillant et convivial où chacun trouve sa place,
  • Partage : une pratique de loisir, tous âges et tous niveaux,
  • Performance : en compétition, être dans le top 3 des clubs de la région.

Peut-on revenir sur l’histoire et le palmarès des 2 clubs qui ont fusionné ?

Créé en 1943, le COP Tennis de table a changé de nom en 2001, pour devenir l’ASL Tennis de table. Ce club était reconnu par ses pairs comme un des meilleurs clubs formateurs des Pays de la Loire, et sa renommée a franchi depuis bien longtemps les frontières ligériennes. C’est le club formateur des Damien Pottier (champion de France minimes en 2001), de Laura Gasnier (championne de France en benjamines en 2004, minimes en 2005, membre de l’équipe de France), des médailles d’or au CIC minimes de 1999, 2001. Le COP-ASL est un des rares clubs à avoir participé à 17 finales nationales du Challenge Bernard Jeu (ancienne formule). Parlant de ce club mythique du Mans, il ne faut pas oublier tout le travail effectué pendant des décennies de Maurice Texier, entraîneur charismatique et visionnaire. Il a été le compagnon de route des Charles Roesch, Georges Barbereau, Yves Reigner, Pascal Canteux, Tomislav Terecik, Jean Yves Demoy et tant d’autres…

L’ASGM a été fondée en mai 1989, de la fusion de l’A.S.M. (Association Sportive Maupertuis) et de Gazelec Le Mans. Au cours de cette période, l’ASGM s’est construit un palmarès avec des titres en individuels, par équipes. A un moment donné de son histoire, l’association a vu son équipe fanion masculine, évoluer en N2 et l’équipe 2, en N3. C’est pour l’instant, le seul club sarthois, à remporter une coupe d’Europe (Intercup) en 2009.  C’est le club formateur de Damien Provost, joueur professionnel, qui a été notamment champion de France juniors et champion d’Europe par équipes jeunes par le passé, et de Clara Beaudron (championne de France benjamines en 2016).

Dans quelles divisions évoluent vos joueurs et vos équipes ? 

En Critérium Fédéral, Le Mans Sarthe TT engage des joueurs et joueuses dans quasiment toutes les catégories, de la D4 à la N1.

En Championnat par Equipes, Le Mans Sarthe TT engage 23 équipes sur la saison 2019-20, dont 4 au niveau national : 2 équipes féminines en N2 et N3 et 2 équipes masculines en N3.

Pouvez-vous nous présenter votre centre d’entraînement ? 

En septembre 2018, Le Mans Sarthe Tennis de Table a créé son centre d’entraînement dans le but de former les jeunes vers le haut niveau. Il est complété par une section sportive avec horaires aménagés en partenariat avec le collège St Joseph au Mans (gare). Un projet de Pôle d’Entraînement Régional est en discussion avec la Ligue des Pays-de-la-Loire.

Les principes du centre d’entraînement :

  • Admission des joueurs sur sélection selon le niveau sportif, l’investissement et la motivation
  • Séances d’entraînement spécifiques collectives ou individuelles
  • Suivi individualisé avec fixation d’objectifs sportifs et personnels.

Selon notre principe « Donner & Recevoir », l’admission au centre d’entraînement et à la section sportive implique en retour de se rendre disponible au sein du club. Par exemple : aider aux entraînement (relanceur), coacher en compétition, devenir arbitre.

Pour la saison 2019-2020, le centre d’entraînement se compose de 21 joueurs de 8 à 15 ans dont certains jouent en Nationale 1.

Quelle est la place de la communication dans votre club ? 

Le Mans Sarthe TT apporte une attention particulière à sa communication, en priorité auprès de ses joueurs et leur entourage mais aussi auprès de ses partenaires, de la presse et du réseau local (commerçants, élus). Cette communication est portée par un site web, des pages dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) et des envois d’e-mails. Elle veut être fédératrice et le reflet de nos valeurs sportives et associatives : tennis de table pour tous, tous niveaux et toutes pratiques, projet féminin, animations organisées par le club, actualités de nos partenaires sont nos principaux thèmes de communication.

Pouvez-vous nous parler de votre salle spécifique ? 

La création du club Le Mans Sarthe TT par fusion de l’ASL et l’ASGM et la construction de la nouvelle salle spécifique de tennis de table du Mans sont intimement liées. La municipalité du Mans a en effet décidé il y a plusieurs années de construire, à l’horizon 2019, une salle spécifique à la pratique du tennis de table avec pour condition la fusion des deux principaux clubs manceaux. Un projet long et complexe qui a plus ou moins bien avancé selon les saisons, les résultats sportifs ou l’implication des dirigeants de chaque club mais qui a finalement vu le jour par la création du Mans Sarthe TT le 1er juillet 2017.

Le Mans Sarthe TT a pris possession de ses nouveaux locaux le 16 janvier 2020 en tant que club résidant d’une salle d’une superficie de 2 200 m². Elle permet d’installer 16 aires de jeu en configuration compétition et 24 à l’entraînement. Son club house et sa capacité d’accueil de 300 spectateurs sur des gradins sont favorables à la convivialité. Cette nouvelle salle nous permettra d’organiser des compétitions de niveau régional et national. Elle est innovante par sa taille et ses équipements (club house, panneaux solaires, écran vidéo dernière génération) mais nous voulons aussi en faire un lieu de vie convivial, pas seulement un espace limité simplement à la pratique sportive.

Que pouvez-vous faire de plus avec cette magnifique salle ? 

Cette salle offre plus de confort aux joueurs grâce à des locaux spacieux, modernes et bien pensés mais aussi à l’entourage et au public avec des gradins pouvant accueillir 300 personnes et un club house avec vue sur les aires de jeu. En plus de nos actuels joueurs, Le Mans Sarthe TT a pour volonté de s’intégrer dans le quartier par des partenariats avec les écoles et les commerçants mais aussi en incitant le voisinage à venir pratiquer le tennis de table. Nous estimons un taux d’occupation de la salle pourra atteindre 70% au début, avec l’augmentation de l’amplitude horaires et la création de nouveau créneaux d’entraînements. En tant que « club résident » gestionnaire de la salle (ce qui n’était pas le cas dans la précédente que nous partagions), nous sommes libres de proposer de nouveaux créneaux de pratiques et travaillons sur une nouvelle offre de services avec des accès avec tarifs horaires pour les entreprises (entraînement pendant la pause déjeuner) ou un projet Ping Alzheimer en collaboration avec Alzheimer 72 ou un créneau dédié uniquement aux féminines.

Pour les stages, nous sommes maintenant en mesure de proposer des horaires mieux adaptés aux joueurs et leurs familles, avec un accueil élargi le matin et en soirée et aussi des matinées Mini-Ping. Des stages pour les séniors et les compétiteurs peuvent être également plus fréquemment organisés en soirée ou l’été.

Nos stages, ainsi que les autres offres présentées ci-dessus, sont ouverts à tous les publics, licenciés du club ou non. Notre volonté est avant tout de faciliter la pratique du tennis de table et le faire découvrir au plus grand nombre.

Pouvez-vous nous parler de votre projet féminin ? 

Dès sa création, dans la continuité de ce qui avait déjà été initié, le club a voulu confirmer son investissement dans la promotion de la pratique féminine.

Pour cela, plusieurs volets sont menés :

  • Remplir les critères d’obtention du label « Ping au féminin » de la FFTT. Obtenu en avril 2020,
  • Détecter dès le plus jeune âge : partenariat avec les écoles, création d’un créneau Mini-Ping en septembre 2018
  • Organiser des évènements dédiés aux féminines : une soirée féminine « Girly Ping » a vu le jour en 2019 avec un succès très encourageant, créneau spécifique pour la pratique féminine tous publics prévu en septembre 2020.
  • Former des joueuses au sein du centre d’entraînement pour atteindre le haut niveau en individuel et par équipes.
  • Championnat par équipes féminin, accéder à la N1. Objectif décalé à 2020-21 pour cause de situation sanitaire.
Le nom va ici

Comment vivez-vous le confinement et quelles conséquences aura-t-il pour votre club ? 

Bien sûr le confinement a été une étape difficile à vivre pour les dirigeants du club tout autant que pour les entraîneurs et les joueurs. Nous maintenons un lien régulier avec nos adhérents par le biais de nos pages sur les réseaux sociaux, de notre site internet et d’envoi de mail. C’est indéniablement en restant mobilisés auprès d’eux que nous les aiderons, à notre façon, à passer le cap et surtout à revenir le plus tôt possible à la salle.

Nous diffusons les actualités – reports, annulations, décisions fédérales pour la saison en cours et celle à venir – mais aussi, et surtout, nous proposons des animations, des diaporamas photos, des programmes physiques ou encore des quizz pour maintenir le lien avec nos adhérents et l’envie de ping.

C’est une situation inédite qui aura indéniablement des conséquences sur le fonctionnement du club et nous oblige à repousser les échéances de nos objectifs associatifs et sportifs. Bien que cela ait marqué un coup d’arrêt à la belle dynamique engagée par l’inauguration de la salle, à court terme, cela ne remet en cause ni nos capacités financières ni nos objectifs.

Quels ont été les meilleurs moments et les pires pour votre club ? 

Bien que jeune, à peine 3 ans d’existence, notre club est déjà riche de nombreux moments fidèles à nos 3 P :« Plaisir Partage Performance ».

Un des temps forts les plus marquants pour la plupart d’entre nous est sans doute l’inauguration de notre nouvelle salle spécifique le 16 janvier 2020, un événement chargé d’émotion, très attendu par bon nombre d’entre nous.

Le pire ? Etre obligés de fermer cette salle, en pleine lancée, seulement 2 mois après son inauguration pour cause de confinement. Un mal nécessaire mais une vraie douche froide !