5 2 votes
Évaluation de l'article

Marie Migot est une joueuse de l’équipe de France de tennis de table. Joueuse très attachante, elle est notamment passée devant la caméra d’Alexis Zikria et celle de « Sport en France » dans l’émission « Génération Jeunes« .

Marie a commencé a jouer au Ping Pong à 5 ans. Elle a commencé sur la table de la cuisine puis joua dans le club de Périgné de 2003 à 2008. Elle continua ensuite sa progression dans plusieurs clubs :
Niort tennis de table 2008 à 2014,
Poitiers 2014 à 2019,
Etival ASRTT depuis 2019.

Elle a intégré le pôle France de Nantes à 12 ans pendant 2 ans 1/2. Elle a ensuite enchaîné par un stage d’un an au Japon. Ensuite, Marie s’est entraîné Autriche puis à Düsseldorf (Allemagne).

Très sportive depuis le plus jeune âge, elle s’est vite orientée vers le tennis de table.

En décembre 2022, Marie a annoncé son retrait de l’équipe de France. 

Palmarès

  • 6 fois championne de France jeunes
  • 3 fois vice-championne d’Europe jeune en simple
  • Championne d’Europe par équipe juniors
  • vice-championne de France en simple 2019
  • 1/4 de finaliste aux championnats d’Europe par équipe à Nantes (2019)
  • finaliste du tournoi de qualification Olympique par équipes JO 2020, l’équipe se qualifiera aux Jeux de Tokyo l’année suivante

Vidéos de Marie Migot

Interview de la FFTT sur le retrait de Marie MIGOT de l’équipe de France

Marie, qu’est-ce qui t’a amené à prendre cette décision ?

Ça va faire déjà 15 ans que je suis en équipe de France, depuis mes 9-10 ans, même un peu avant, et j’ai vu beaucoup de choses dans ma carrière. J’ai beaucoup voyagé, j’ai changé de lieu d’entrainement à plusieurs reprises et je crois que je suis un peu fatiguée. Des choses personnelles aussi sont arrivées et cette année n’a pas été facile à gérer. Et j’ai envie de voir autre chose.

Je pense que je n’avais plus la même passion de l’équipe de France que quand j’étais plus jeune. Moi je fais du ping pour pouvoir m’exprimer en équipe de France. C’était mon rêve quand j’étais petite et actuellement je ne suis plus en position de pouvoir le faire. J’ai vécu des périodes où j’ai prouvé que je pouvais le faire et d’autres qui ont été plus difficiles. Ces dernières années je n’ai pas eu beaucoup de sélections donc voilà j’ai plus envie de souffrir de ça, j’ai tout donné et il est temps pour moi de tourner la page.

Je ne suis pas triste, je suis même plutôt heureuse et apaisée de cette décision de partir de l’équipe de France, je suis satisfaite de ce que j’ai fait et il est temps pour moi d’avancer et évoluer en tant que femme et en tant que personne.

Ton meilleur souvenir en Bleues ?

Les deux meilleures compétitions étaient les Europe à Nantes (2019) et la qualif Olympique à Gondomar en 2020 où l’équipe se qualifie pour les Jeux Olympiques en 2021 à Tokyo mais je n’ai pas été sélectionnée ensuite pour les Jeux et ça a été un petit tournant je pense dans ma carrière.

Mais le meilleur souvenir c’était l’Euro. C’était en France, pour le quart de finale, le dernier match à 2-2. C’était mon tout premier match en championnats d’Europe que ce soit en individuel ou par équipes, je n’avais pas joué de match avant, même en phase de poules et c’était vraiment un match très chaud, j’avais toute ma famille qui était là et peut-être 1000 personnes dans les tribunes, il n’y avait quasiment que nous qui jouions à ce moment-là. C’était vraiment un grand moment pour moi. C’est là où j’ai pu m’exprimer, c’est pour ça que je jouais au ping en fait.

Ton expérience en équipe de France en un mot ?

Une expérience enrichissante, sur tous les aspects.

Quels sont tes projets ping pour la suite ?

Je vais continuer le ping, avec mon club de l’ASRTT Etival, parce que j’adore le ping je ne peux pas arrêter mais j’arrête juste l’international en fait.

Tes projets personnels à venir ?

J’ai commencé des études dans une école de commerce à Grenoble récemment et je pense que je peux être utile aussi autrement en fait, m’exprimer plus et dans un domaine qui me ressemble davantage.

Après j’ai d’autres projets personnels mais on verra ce que la vie nous réserve. Je n’avais pas planifié cet arrêt en équipe de France à 24 ans par exemple..
J’ai cette envie de transmettre ce que j’ai appris mais dans d’autres domaines.

Classement de Marie Migot

5 2 votes
Évaluation de l'article