5 2 votes
Évaluation de l'article

Les premiers Championnats de France en ESport

Nouvelle pratique portée par la FFTT, le Tennis de Table en réalité virtuelle ou PingVR a désormais ses Championnats de France ! La première édition de cette compétition s’est déroulée les 17 et 18 décembre 2022 au CREPS de Nantes.

Antonin Landreau, 1er Champion de France en E-Sport

Antonin Landreau, que l’on connait sous le pseudo « Anto » sur Eleven Table Tennis n’a laissé aucune chance à ses adversaires lors de ces 1ers Championnats de France en VR.

 Antonin, numéro 1 mondial, favori de l’épreuve, restera invaincu lors de ses Championnats de France VR.  Il s’impose en finale contre Karl VAST (connu sous le pseudo « Seldon36 »).

  LES RÉSULTATS DES QUARTS DE FINALES

  • Antonin LANDREAU  « ANTO » vs Fabien PAPEGAY – « P3T-J1 » (3-0)
  • Karl VAST   «Seldon36 » vs Sébastien HURE – « CD94TT » (3-0)
  • Sébastien COLIN – « Elessar » vs Vivien LOYTIER – « Ribou 85 » (3-2)
  • Baptiste ANSOLA – « Croustybapt» vs Christophe LAJOURNADE – « Grillon03» (2-3)

LES RÉSULTATS DES DEMI-FINALES

  • Karl Vast – « Seldon36 » vs Christophe Lajournade – « Grillon03 » (3-0)
  • Antonin LANDREAU – « Anto » vs Sébastien Colin – « Elessar » (3-1)

LA FINALE

Antonin LANDREAU  « ANTO » vs Karl VAST « Seldon36 » (3-0)

Les vidéos

La FFTT souhaite développer le Ping en VR

En avril dernier, la Fédération Française de Tennis de Table obtenait la délégation pour développer le tennis de table en ESPORT en plein développement, organiser des compétitions et délivrer des titres. Alliant sport, nouvelles technologies et jeu vidéo, le PingVR consiste à disputer des rencontres de Ping Pong à distance via l’utilisation d’un casque en réalité virtuelle au travers du jeu Eleven Table Tennis. Il permet ainsi d’améliorer ses capacités physiques, de s’entraîner et de s’amuser, avec une pratique loisir ou compétitive qui séduit de plus en plus.

Dans cette dynamique, la FFTT a lancé les premiers Championnats de France de Tennis de Table VR

Interview réalisée par la FFTT de Karl Vast alias Seldon36

Bonjour Karl, peux-tu te présenter en quelques mots et nous parler de ta découverte du Tennis de Table ?

Je suis Karl Vast, alias Seldon36, j’ai 50 ans et je pratique le Tennis de Table en réel au club de Déols depuis 12 ans. C’est ma deuxième vie de pongiste puisque j’ai commencé le Tennis de Table à 11 ans et j’y ai joué jusqu’à mes 27 ans à Châteauroux et à Déols. Puis, mes activités professionnelles ont fait que j’ai dû arrêter. Un arrêt pendant 10 ans, avant de reprendre il y a 12 ans. Le virus du Ping m’a repris et je suis aujourd’hui classé 18.

Et le PingVR dans tout ça ! Quel a été ton premier sentiment sur cette nouvelle pratique et depuis quand joues-tu à Eleven Table Tennis ?

J’ai découvert le jeu durant le deuxième confinement. J’avais un copain qui jouait pas mal et qui me demandait de jouer avec lui. Au départ, je n’étais pas convaincu, puis le deuxième confinement a fait que je m’y suis mis. J’ai été agréablement surpris. Avec le casque, l’immersion est excellente et on est vraiment plongé dedans. Par contre, au moment où j’ai commencé, il était parfois compliqué de gérer certains réglages et il n’y avait pas énormément de Français. Il n’y avait pas vraiment d’entraide au sein de la communauté donc j’ai dû me débrouiller tout seul.

Comment concilies-tu ta pratique virtuelle et ta pratique réelle ?

Je m’entraîne deux fois par semaine dans mon club de Déols, plus les compétitions le samedi. Je ne fais plus que les Championnats par équipes et ne joue plus les compétitions individuelles. Pour ce qui est du virtuel, je joue le soir en rentrant du travail vers 21h pendant 30 à 45 minutes, cela me permet de décompresser.  Je fais quelques exercices puis quelques matchs avec des copains. Ensuite, je participe aux tournois virtuels. Cela demande une organisation sérieuse pour tout ce qui est échauffement, matchs, prises de rendez-vous…Mais je ne me mets pas de contraintes. J’essaie de travailler tout seul, en faisant mes exercices puis ensuite la compétition. Je considère vraiment cela comme un jeu en essayant de ne pas me prendre la tête. Il y a de plus en plus de joueurs qui ne considèrent plus cela comme un jeu, mais je préfère rester dans cet état d’esprit. On m’a déjà demandé de donner des cours, je donne quelques conseils, j’aide beaucoup la communauté, mais je préfère que cela reste un plaisir.

La pratique virtuelle t’as-t-elle aidé à progresser dans le réel ou inversement ?

D’un point de vue tactique, c’est vrai que le fait d’être déjà plongé dans le Tennis de Table est un avantage pour moi sur la partie virtuelle. D’un point de vue physique, le virtuel m’a beaucoup aidé à avoir une meilleure condition physique. J’ai vraiment l’impression qu’une séance de 45 minutes de PingVR équivaut à une séance de 2 heures de Ping réel. Donc, au niveau de la dépense physique, il n’y a aucune comparaison. Par contre, les déplacements ne sont pas tout à fait les mêmes. La prise de balle non plus tout comme les gestes. Il peut y avoir quelques petits changements techniques. Par exemple, en virtuelle, on sert quasiment tous en position revers alors qu’en réel, je ne sers presque jamais dans cette position-là. De plus, j’ai un excellent revers dans le virtuel que je n’ai pas dans le réel. Mais le jeu reste très proche de la réalité.

Le jeu s’est-il amélioré avec le temps pour justement se rapprocher encore plus de la réalité ?

Il y a eu beaucoup d’améliorations depuis le début du jeu. Quand j’ai commencé, on pouvait traverser la table ! On se retrouvait avec des joueurs qui attaquaient quel que soit l’endroit où tu servais. Rapidement, il y a eu des mises à jour de faites. Ensuite, la prise d’effet est assez ressemblante et l’information comme la vitesse ou le poids de la balle sont plutôt bien retranscrite dans la manette.

Sur le plan de l’accueil de cette nouvelle pratique, quel a été l’accueil dans ton club ?

L’accueil de cette discipline dans mon club est plutôt bon, même si certains joueurs ne donnent pas forcément leur avis. Une fois que j’ai commencé, il y a Christophe Lajournade, alias Grillon03, qui m’a rejoint et qui est aujourd’hui numéro 3 ou 4 français. Donc on discute beaucoup tous les deux. Sinon, nous avons acheté deux casques pour le club et nous le prêtons à tous les licenciés.

Quel est ton sentiment avant ces premiers Championnats de France, un moment historique pour le sport en réalité virtuelle ?

Je suis très content de participer à ces premiers Championnats de France. Je suis assez curieux de voir cette évolution et comment cela va se passer par la suite. Je suis très heureux qu’on puisse à nouveau se rencontrer, échanger et voir les gens en vrai après les avoir côtoyés à travers le jeu. Sur l’évolution de la pratique, je ne sais pas comment vont réagir les joueurs qui n’ont jamais pratiqué le Tennis de Table lorsqu’il va y avoir de plus en plus de monde et surtout de plus en plus de vrais pongistes. Le niveau va certainement s’élever.

Quelles sont tes ambitions à l’approche des 17 et 18 décembre ?

Cela fait un an et demi que je suis numéro 1 français, avant de perdre cette place il y a quelques jours, donc j’ambitionne naturellement de gagner ces premiers Championnats de France. De manière raisonnable, les demi-finales sont atteignables pour moi.

Aurais-tu un message aux licenciés et pratiquants qui n’osent pas encore franchir le pas et venir s’essayer au PingVR ?

Ayez l’ouverture d’esprit d’essayer ! Ça ressemble fortement au Ping. On retrouve tous les coups du Tennis de Table, on peut rencontrer des gens sympathiques de tous les pays comme des Chinois, des Japonais ou Américains tout en développant son endurance. C’est un divertissement qui a son utilité physique et sociale, tout en pouvant jouer pour le plaisir depuis chez soi ou se prendre au jeu de la compétition.

Témoignage de Nico ANGENON, Commissaire des Championnats de France VR

Le 31 mars 2022, la fédération Française de tennis de table a obtenu du ministère des sports la délégation pour la pratique du E-ping. Cette délégation permet notamment à la
FFTT d’organiser et de délivrer des titres de champion de France de cette nouvelle discipline.

Les premiers championnats avaient lieu ce week end ( 17 et 18 décembre 2022 ) au CREPS des Pays de Loire, Creps qui abrite un pôle france jeune de tennis de table mais aussi le pôle ressources nationale sport innovations. La communication a démarré, les premier streams sont diffusés et déjà s’écharpent sur les réseaux sociaux les aficionados et les détracteurs de la pratique.

Impliqué dans ces premiers France VR, comme compétition manager, j’ai eu l’occasion d’observer de près la communauté et les joueurs, dans les meilleurs mondiaux sur cette pratique, et j’aimerai partager avec vous quelques réflexions à la lecture des réseaux.

Il est intéressant d’observer les arguments et contres-arguments des protagonistes et des trolls, leur niveau de connaissance du sujet et la communication réalisée par la FFTT.

Tout d’abord, j’aimerais revenir sur une tendance persistante de notre monde connecté où tout le monde peut à sa guide commenter sur internet chaque organisation et chaque pratique. Le syndrome du “je ne connais pas, je n’ai jamais essayé mais j’ai un avis tranché”.

En sociologie, on appelle cela de l’ultracrépidarianisme. Je ne compte plus les personnes qui commentent, sans jamais avoir enfilé un casque,  “Ce n’est pas du sport”, “c’est un truc de geek”. Je ne suis sans doute pas dans la meilleure condition physique, obèse, asthmatique, mais je peux vous garantir que je transpire comme sur une séance de sport traditionnelle, voir plus et plus rapidement, sur une séance de ping VR.  Le petit robert définit le sport comme  une “Activité physique exercée dans le sens du jeu et de l’effort, et dont la pratique suppose un entraînement méthodique et le respect de règles.

L’activité physique est bien présente, l’effort aussi, je peux en témoigner. Les joueurs présents aux championnats de France s’entraînent plusieurs heures par semaine, voire par jour et je ne vois pas ce qu’il manque dans la pratique du ping VR pour lui retirer le titre de sport conformément à cette définition.

L’activité est certes inhabituelle, les détracteurs tentent de la ridiculiser en critiquant le physique des athlètes, (Il est vrai que les lanceurs de poids en athlétisme sont de frêles silhouettes élancées.) le côté lent (qui paraît tout de suite beaucoup moins lent avec un casque sur la tête).

De tout temps, toutes les nouvelles idées, toutes les nouvelles pratiques se sont heurtées à 3 phases dans leur développement: elles ont été perçues comme ridicules, dangereuses, puis évidentes. La terre n’est pas le centre de l’univers ? Ridicule pour les astronomes du XVieme siècle,  Dangereuse pour les autorités religieuses de l’époque, mais tellement évidente aujourd’hui. L’idée du vote des femmes ? Ridicule début XXieme, dangereuse, elles vont voter pour n’importe qui ou comme leur mari, mais tellement évidentes depuis quelques dizaines d’années. Le téléphone portable ? Qui voudrait d’un téléphone dans sa poche, j’en ai déjà un à la maison, dangereuses les ondes électromagnétiques, mais qui s’en passerait aujourd’hui ?

Le ping en virtuel ? ridicule ces gros geek avec un casque sur la tête, dangereux pour la désocialisation des jeunes… Il faudra 5 à 10 pour que cela devienne évident, mais le mouvement est lancé. Ce qui me rassure, c’est que la courbe d’adoption est généralement proportionnelle à la gronde initiale, et je vois donc avec une particulière bienveillance les commentaires des rageux du net.

Le ping virtuel a assurément de beaux jours devant lui si la volonté politique reste forte et la communauté soudée. L’association Eleven France, communauté française regroupant les joueurs, dispose d’un serveur discord si vous souhaitez vous initier et intégrer un groupe bienveillant.

Nico Angenon

18 Décembre 2022

Nico ANGENON

L’affiche des Championnats de France VR 2022

5 2 votes
Évaluation de l'article